Mettre sur pied une entreprise à Dubaï

Dubaï représente une destination très tendance depuis quelques années. Avant tout, cette ville permet de se bâtir une vie familiale au soleil, s’installer à plus longue durée et de passer un instant magique en vacances. Dans la même vision, bon nombre d’entrepreneurs souhaitent mettre sur pied une entreprise à Dubaï.

Pourquoi choisir Dubaï comme emplacement ?

L’emplacement dans les Emirats Arabes peut sembler captivant. Cependant, cela demeure une notion assez compliquée. En effet, le créateur d’une entreprise ne possédera que 49 % de son capital social au maximum. Les 51 % restants sont possédés par un ou de nombreux ressortissants des émirats. Dubaï montre toutefois une caractéristique bien spécifique : ce territoire est localisé en « zone franche ».

Cela veut dire que, d’un côté, la règle du capital minoritaire ne s’emploie pas, mais aussi que les trucs imposés dans quelques États sont envisageables dans cette zone. Dans toutes les situations, se documenter avant la mise sur pied d’une entreprise à Dubaï est primordial. Le tout se fait auprès d’un avocat, d’un expert-comptable ou d’un juriste.

La démarche à suivre

Il s’avère utile de commencer par la rédaction de vos statuts. Et ce, avant de commencer le remplissage de vos formulaires de création d’entreprises et de réunir les paperasses nécessaires pour un emplacement à Dubaï. L’action doit se faire une fois que votre étude de marché est presque terminée. Il faut que vous vous focalisiez sur la rédaction « memorandum & articles of association » qui parle de :

  • L’objet de la société ;
  • Son siège ;
  • Sa dénomination ;
  • L’identité des apporteurs de capitaux ;
  • La somme du capital social ;
  • Les conditions d’apports de capitaux ;
  • Les dates de début et de fin de l’exercice social.

Comment y faire naître son entreprise ?

Il est plus que jamais essentiel d’effectuer des études de marché et des prévisionnels avant l’installation. Et ce, avant de commencer la création d’une entreprise dans cette zone des Émirats. Effectivement, sur les lieux le marché n’est pas pareil et davantage d’entrepreneurs choisissent de s’expatrier afin de démarrer leur activité. Entre autres, opter pour une activité off-shore ou non requiert une mûre réflexion. Il est aussi important de veiller à ce que la classification de l’entreprise que vous allez mettre sur pied ne soit pas commandée par une quelconque obligation.

Cela concerne surtout celle d’un investisseur majoritaire habitant aux émirats. Afin de mettre sur pied son entreprise à Dubaï, en zone franche, c’est essentiel de fixer et opter pour votre zone d’implantation (commerce, informatique…). Dès ce choix déterminant réalisé, l’acquisition d’une licence est obligatoire. Pour ce faire, un formulaire doit être complété, suivi des pièces justificatives sollicitées. Par ailleurs, votre demande de visa peut aussi être réalisée au même instant pour plus de facilité.

Mettre sur pied une entreprise à Dubaï
Retour en haut