Quand faire appel à un notaire ?

Recourir à un notaire est une obligation dans plusieurs cas. En effet, ses compétences sont nécessaires en droit de la famille et de l’immobilier. En tant qu’officier public, il intervient pour le compte de l’État. De ce fait, ses actes ont un caractère authentique. Parmi ces derniers, on peut retenir la vente et l’achat de logement, la succession et le mariage.

Dans le cadre de l’immobilier

Dans le domaine du droit immobilier, le notaire agit pour établir le fichier immobilier, lutter contre le blanchiment d’argent et collecter les taxes, les impôts et autres plus-values sur les transactions immobilières. De plus, tous les propriétaires désirant vendre leurs biens doivent recourir à un notaire. C’est à lui que revient la charge d’établir et d’authentifier l’acte de vente. Pour ce faire, il a la possibilité de vérifier le casier judiciaire des protagonistes et doit informer le maire de la tentative d’acquisition de logement en cours. Toutefois, notons que c’est l’acquéreur qui doit faire venir un notaire. Cela n’exclut pas le fait que le vendeur se fasse assister par son notaire privé. Ceci dit, pour avoir l’assurance de trouver un professionnel fiable, vous pouvez voir l’annuaire de Notaire et Breton

Dans le cadre familial 

La présence d’un notaire est obligatoire dans le cas d’une procédure de succession compliquée. Ainsi, si la transmission met en jeu des biens immobiliers et une très grosse somme d’argent ; si elle se fait sur la base d’un contrat de mariage entre autres, la chose à faire est de contacter un notaire. Il identifiera les personnes concernées par cet acte afin de légaliser la succession. En outre, c’est à ce professionnel qu’incombe la tâche de rédiger ou de modifier un acte de mariage par exemple. Dans ce sens, ses actions couvrent le volet juridique de plusieurs initiatives d’ordre familial. Vous en savez désormais plus sur les services d’un notaire.

Quand faire appel à un notaire ?
Retour en haut