Les cinq principaux rôles des codes d’éthique

Les codes d’éthique peuvent être distingués selon deux catégories principales. Le premier est le groupe qui promulgue le code et suivi des fonctions du code au sein de ce groupe. Les groupes constituent les professionnels, les organisations et spécifique à la pratique. Alors, quels sont les principaux rôles des codes d’éthique ?

1.    L’inspiration et l’orientation

Les codes stimulent positivement la conduite éthique. Ils fournissent des orientations et des conseils utiles concernant les principales obligations des membres du groupe auquel ils s’appliquent. En général, un code commence par des engagements généraux. Les autres rôles du code contribuent à l’élaboration et à l’interprétation de ces engagements. Le code est structuré de manière à mettre en avant les idéaux et les engagements plus généraux. Des lignes directrices supplémentaires aident à l’application et à l’interprétation des codes dans certaines circonstances.

2.    Le soutien

Les codes apportent un soutien positif à ceux qui cherchent à agir de façon éthique. Un code proclamé publiquement permet à une personne qui subit des pressions pour agir de façon contraire à l’éthique. Il permet un niveau de coopération de groupe pour prendre position sur des questions morales. De plus, les codes peuvent éventuellement servir de soutien juridique devant les tribunaux. Ils sont très utiles pour ceux qui cherchent à respecter des obligations morales liées au travail.

3.    La dissuasion et la discipline

Les codes peuvent être très indispensables pour servir de base formelle pour les enquêtes sur les comportements non éthiques. Lorsqu’une telle enquête se révèle envisageable, la prudence pourra devenir un motif pour agir de façon éthique. Dans certains cas, les violations des codes d’éthique sont des motifs de révocation de la capacité d’exercer la profession. On peut le constater avec le rôle des règles de conduite professionnelle dans les procédures de radiation du barreau.

4.    L’éducation et la compréhension mutuelle

Les codes peuvent être utilisés en classe et ailleurs. Ils peuvent susciter la discussion et la réflexion sur les questions morales. Ils encouragent une compréhension commune entre les professionnels, le public et les organismes gouvernementaux. Cela peut concerner les responsabilités morales particulières des personnes dans les professions, les organismes ou une pratique particulière. Un des exemples des codes d’éthique est les codes de déontologie. Ils peuvent être révisés ou manipulés afin de permettre de faire certaines activités.

5.    Les contributions à l’image publique

Les codes peuvent présenter au public une image positive d’une profession, d’une organisation ou d’une pratique guidée par l’éthique. Lorsque l’image est justifiée, elle pourra aider les membres à servir le public de façon plus efficace. Elle peut également permettre au groupe lui-même d’obtenir de plus grands pouvoirs d’autoréglementation. Elle peut réduire la demande de réglementation gouvernementale. La réputation d’une profession, d’une organisation ou d’une pratique, tout comme celle d’un particulier ou d’une société, est essentielle pour maintenir la confiance du public.

Les cinq principaux rôles des codes d’éthique
Retour en haut