Rachat de créance : comment ça marche ?

Parmi les problèmes auxquels les entreprises sont souvent confrontées, il y a celui relatif aux factures impayées. Celui-ci a la particularité de mettre en péril la trésorerie de l’entreprise. Heureusement que pour y faire face, il est possible de procéder à un rachat de créance. Ledit rachat se fait par une structure spécialisée dans le recouvrement de créances. Dans cet article, nous allons montrer le principe du rachat de créance et les avantages d’y recourir.

Le principe du rachat de créance

Le rachat de créance ou affacturage est une opération par laquelle une entreprise spécialisée dans le recouvrement de crédit, encore appelée factor, achète les créances qu’une autre entreprise détient sur ses clients. Ce rachat de créance par une société de recouvrement marque alors le transfère des créances au factor et décharge l’entreprise débitée de l’encaissement des montants dus. En contrepartie, ladite entreprise reçoit une compensation financière devant un temps soit peu servir à entretenir sa trésorerie. De sa part, la structure spécialiste du recouvrement usera de tous les moyens pour recouvrer les créances impayées. Pour cela, elle aura recours au recouvrement amiable. Si celui-ci s’avère infructueux, la structure n’hésitera pas de recourir au recouvrement contentieux.

Les avantages du rachat de créance

Le rachat de créance revêt plusieurs avantages. Dans un premier temps, il permet une récupération rapide des créances passées en perte et une fluidification de la trésorerie de l’entreprise. Cette opération qui se fait dans le respect du droit préserve la bonne qualité de la relation avec la clientèle et favorise une récupération d’argent. Aussi, en ayant recours au rachat de créance, on évite de perdre du temps et de l’argent sur des relances incertaines. A travers cette opération, l’entreprise évite également d’engager des frais dans des procédures de recouvrement contentieux. Enfin, faire un rachat de créance, c’est nettoyer le bilan de l’entreprise des créances douteuses et s’accorder des encaissements supplémentaires en cas de succès.

Rachat de créance : comment ça marche ?
Retour en haut