Un code pour la protection des animaux

Un grand nombre d’animaux est de jour en jour maltraité sans qu’un être humain n’intervienne. La plupart des gens ont tendance à penser que la cruauté envers les animaux est une chose normale. De plus, l’expression « ce ne sont que des animaux » est de plus en plus utilisée, témoignant le manque de respect face à ces êtres. Maltraités et exploités chaque jour, les animaux, sauvages ou domestiques, ont effectivement des droits qui les protègent.

Les cas de maltraitances envers les animaux

Un grand nombre d’animaux est maltraité chaque jour de différentes manières par toutes les catégories de personne. La plupart des gens voient ces actes de cruauté envers les animaux comme étant inoffensifs. Ce qui implique :

–          Chasser un animal sauvage sans permis

–          Blesser un animal, domestique ou sauvage

–          Exploiter un animal (excessivement) dans l’industrie, etc.

Un code qui protège les animaux contre la violence

Il existe effectivement des lois qui ont été officialisées sur le droit des animaux. Prononcée en France en 1850, la première loi de ce code condamne et punit les mauvais traitements commis envers les animaux domestiques publiquement. Cette première loi a reçu un grand nombre de critiques selon lesquelles les animaux sauvages sont discriminés. Par ailleurs, cette loi a tendance à valoriser la sensibilité des hommes plus que le bien-être des animaux. Ce qui a mené à sa modification à plusieurs reprises. En 1963, il a prononcé que tout acte violente commise envers les animaux, domestiques ou non, est considéré comme étant un délit.

Le cas des animaux destinés à l’abattage

Les animaux qui sont destinés à être mangés ou à servir de matière première dans l’industrie ont également des droits. Il est impératif « d’épargner au maximum la douleur, la détresse ou la souffrance aux animaux destinés à l’abattage » lors de l’abattage. Une autre loi du code stipule très clairement qu’ « il est interdit d’assener des coups ou d’exercer des pressions aux endroits particulièrement sensibles. Il est en particulier interdit d’écraser, de tordre, voire de casser la queue des animaux ou de les saisir par les yeux. Les coups appliqués sans ménagement, notamment les coups de pieds, sont interdits ».

Comment protéger les animaux ?

Ce code qui protège les animaux a longtemps existé sans être lancé tel le code de protection des femmes et des enfants. Pour protéger efficacement les animaux de la violence humaine, il faut commencer par promouvoir les lois qui protègent les animaux. De plus, comme la maltraitance des animaux est vue comme une chose normale, il peut être bénéfique d’organiser des campagnes de sensibilisation pour la protection des animaux. Par ailleurs, il faut également intégrer les droits des animaux dans le système éducatif pour que le respect des animaux soit dans la mentalité des enfants.  

Un code pour la protection des animaux
Retour en haut