Centres de détention pour mineurs : les droits de la défense s’appliquent-ils pleinement ?

Peu importe l’arrestation ou la condamnation d’un mineur, il peut avoir une expérience différente du système de justice pénale. Même si le mineur a les mêmes droits qu’un adulte, cela pourra avoir une incidence sur les droits.

Crimes des mineurs

Lorsqu’une personne mineure commet un crime, l’objectif principal du tribunal et du juge sera la réadaptation. Souvent, cela se produit sans qu’il soit nécessaire de recourir à un centre de détention pour mineurs. Il se peut que les crimes soient graves ou si le jeune ait peu de remords. Cependant, le juge pourra le renvoyer au centre de détention à titre de punition. Le tribunal peut utiliser certaines lois qui conduisent au centre de détention plus facilement. D’autres facteurs peuvent également exister qui pourraient priver l’individu de divers droits. Cependant, en tant que défendeur, l’adolescent conservera la plupart ou la totalité de ses droits.

Le système des mineurs

L’objectif principal de la formation des jeunes est de s’assurer que les mineurs ont les meilleures chances possibles de se réadapter. Cela leur évite de commettre une infraction à la loi ou d’en commettre d’autres à l’avenir. Cela est possible grâce à des conseils, des traitements et divers programmes qui existent. Ils aident les mineurs avant qu’ils n’entrent dans le système de justice pénale pour adultes avec des peines d’emprisonnement possibles.  Ces derniers peuvent enfermer la personne pendant des années ou plus. Cependant, le système pour mineurs peut placer le jeune dans un centre de détention pour protéger la communauté contre ses actions.

Les droits importants

Face à un adulte, lors d’éventuelles accusations pénales, un mineur a des droits supplémentaires. C’est le droit d’avoir des documents expurgés ou scellés avec son dossier de mineur. Le mineur peut rester séparé des détenus adultes dans un centre de détention. Le but n’est pas de punir le mineur, mais d’essayer de le réhabiliter. Cela l’aide à éviter une vie de délinquant. Le jeune peut engager un avocat pour se défendre contre les accusations. Le juge l’évaluera en fonction de ses antécédents, de ses besoins particuliers et d’autres facteurs juridiques. L’avocat peut également aider à assurer les droits du défendeur.

Le droit à un procès devant le jury

Les droits complets du défendeur dépendent de la loi où l’adolescent est confronté à un tribunal. Certains juges présideront l’affaire sans qu’il soit nécessaire de recourir à un jury complet. Cela pourrait accélérer le déroulement de l’affaire. Mais il n’y a pas d’autres personnes pour soutenir l’individu si le juge a un certain parti pris. L’avocat peut toujours s’occuper de l’affaire. Il fournit un soutien juridique ou présente la cause devant le juge. Le recours à un avocat accroît la force de la cause. Mais le juge veut entendre le mineur pour déterminer la meilleure façon de procéder.

Centres de détention pour mineurs : les droits de la défense s’appliquent-ils pleinement ?
Retour en haut